Dans les années 70, Fiodorov a développé en Russie la Kératotomie Radiaire (KR) qui consistait en 8 incisions sur la cornée.  Cette technique est actuellement abandonnée.

Dans les années 80, la technique PKR (PhotoKératectomie Réfractive) s'est développée remplaçant progressivement la KR car elle n'utilisait plus une incision manuelle mais du laser Excimer et était beaucoup plus fiable et reproductible.

Le LASIK (Laser-Assisted In-Situ Keratomileusis) est une méthode de chirurgie réfractive mise au point par un ophtalmologue espagnol vivant en Colombie : José Barraquer. En 1979, José Barraquer développa le microkératome, un outil chirurgical particulièrement adapté à la chirurgie des yeux. Il permit de réaliser une découpe superficielle régulière et lamellaire de la cornée, et fut le précepteur du Lasik.
Puis, en 1991, il développa le Lasik sur l’oeil humain. Technique qui n’a cessé d’évoluer depuis cette date en terme de sécurité et de qualité découpe de lamelle, grâce aux nouveaux équipements.

En effet la découpe initialement mécanique a été remplacée progressivement par une découpe au laser femtoseconde pour plus de fiabilité.

En 2007, notre institut a été le premier centre de notre région à réaliser une chirurgie de la myopie "tout laser" au laser femtoseconde ce qui lui confère une expertise ancienne dans ce domaine.

En 2019, dans le classement du point , notre centre a été classé premier centre privé français pour la chirurgie de la cataracte, premier centre des hauts de France pour la greffe de cornée et deuxième centre pour la prise en charge des pathologies de la rétine. Il n'y a pas de classement pour la chirurgie réfractive.

La chirurgie Réfractive par implant est une technique déjà ancienne. Des implants intraoculaires en avant de l' iris et derrière l'iris ont été développés depuis les années 80.
Actuellement, il semble raisonnable de proposer uniquement les implants derrière l'iris car les implants phakes devant l'iris peuvent entrainer des complications sur le long terme. C'est pour cela que les patients qui ont ce type d'implant doivent être surveillés régulièrement.
Pour cela un suivi par microscopie spéculaire de l'endothélium cornéen est nécessaire. Pour les implants phakes de dernière génération (type ICL et TICL V5), il n'y a pas de perte endothéliale d'après les études récentes même si en pratique une surveillance post opératoire est toujours proposée.

En 2020, le chiffre 1 million d'implant phake ICL posés dans le monde a été dépassé et le chiffre est en forte croissance.

En 2022, 800 000 yeux ont été opérés en France de chirurgie réfractive. Il s'agit de l'opération la plus courante en France.
histoire de la chirurgie image